• Home
  • Tribune
  • Plan France Très Haut Débit, l’heure du bilan

Plan France Très Haut Débit, l’heure du bilan

Publié le 13 janvier 2023

Alors, est-ce que la France a rattrapé son retard en matière de couverture de son réseau Très Haut Débit ? 9 ans après le lancement du Plan France Très Haut Débit et, alors que 2022 était l'échéance fixée, il est temps de faire un état des lieux.

 

Le plan THD en quelques chiffres

Le plan THD est annoncé et lancé par François Hollande en 2013. L’objectif est de couvrir 100% du territoire en très haut débit (= débit supérieur à 30 Mb/s) à fin 2022. Un budget de 20 milliards d’euros dont 3 milliards de subventions de l’État est mis sur la table. La France lance ce plan car elle est très en retard sur le terrain de l’adoption des Réseaux de Nouvelle Génération (NGA) et du Très Haut Débit. En 2016, une étude situe par exemple la France au 26ème rang européen pour la couverture THD (22,4% du territoire) ! Ce retard s’explique par les investissements effectués dans les années 70 et 80 sur le réseau cuivre qui en a fait pendant longtemps l’un des meilleurs réseaux européens.  

 

La France a atteint 99% de couverture au Très Haut Débit en 2022 !

Le comité d’évaluation du Plan France très haut débit a rendu son rapport ce 11 janvier et les résultats sont très encourageants, avec notamment 3 bonnes nouvelles :

  • La France a atteint 99% de couverture en THD (27% fin 2012 quand le plan THD a été décidé). La France a ainsi couvert 72 % de son territoire en accès Très Haut Débit en 10 ans !
  • Le budget engagé, s’il a dépassé l’enveloppe mise sur la table à l’origine du plan, n’a pas non plus « explosé ».
  • La France a réalisé un véritable bond au classement européen des couvertures en THD. Elle est ainsi passée de la 26ème place à la 12ème.

 

Le Plan THD est prolongé pour se concentrer sur la fibre optique

Derrière les 99% de couverture THD se cache un chiffre un peu moins réjouissant. La couverture fibre ne dépasse pas les 70%. Il y a donc encore un gros travail de déploiement de la fibre optique notamment dans les territoires plus ruraux (51% de couverture FTTH) sachant qu’avec ses près de 33% de population rurale, la France se classe au 4ème rang européen des populations les plus rurales selon le recensement 2017 de l’INSEE. Cela concerne donc une part non négligeable de la population.

Le nouveau plan est donc maintenant de transformer ces 99% de couverture THD en 99% de couverture en fibre optique en 2025. C’est-à-dire que sur les 42,9 millions de locaux recensés en France, il en reste environ 13 millions à couvrir. Aujourd’hui, on compte environ 5 millions de lignes déployées par an, donc l’objectif est plus que réaliste.

 

Attention, il ne faut pas confondre "couverture fibre" et "locaux raccordés"

En gros, il ne faut pas confondre le déploiement de la fibre optique sur le territoire, qui étend la couverture et rend les locaux éligibles, et leur véritable raccordement au réseau. Or, plus que le déploiement de la fibre sur le territoire, le vrai sujet se situe dorénavant plutôt au niveau des raccordements. Pour nous, c’est un sujet pour deux raisons :

Le raccordement est le point noir de la filière

Le déploiement consiste pour les opérateurs d’infrastructure à mettre en place et à raccorder les équipements nécessaires sur le territoire (NRO, PMO et PBO) jusqu’au plus proche des locaux à raccorder en prévoyant des prises de branchement pour chacun d’eux et en anticipant les futures constructions. Le raccordement qui consiste à installer un PTO dans le local et à tirer les derniers mètres de fibre entre le PBO et le PTO est réalisé quant à lui, au cas par cas, lorsqu’un contrat et un abonnement est souscrit auprès d’un opérateur commercial. Mais, même si on constate que tous les locaux ne sautent pas immédiatement sur la fibre quand ils deviennent éligibles (cf le paragraphe suivant qui montre que seulement 55% des entreprises sont raccordées en fibre optique alors que beaucoup plus sont éligibles), une bonne majorité va quand même faire le choix (judicieux) de se raccorder rapidement. Résultat : la filière a vite été débordée par ces millions de raccordements à gérer en très peu de temps. C’est ainsi qu’une procédure exceptionnelle consistant, pour l’opérateur d’infrastructure, à sous-traiter le raccordement à l’opérateur commercial est rapidement devenue la norme et cette procédure que l’on appelle aujourd’hui le mode STOC est devenu incontrôlable et source de nombreuses défaillances du réseau fibre et de mécontentement chez les abonnés et les collectivités qui ont fini par réagir en 2022. Il faut tout de même savoir que le mode STOC concerne uniquement la FTTH (Fiber To The Home). Les entreprises ont une autre alternative (voir point suivant). 

Fin 2022, seulement 55% des entreprises seraient raccordées à la fibre

Alors que la fin du cuivre est annoncée et va commencer à se concrétiser en 2024 après l’arrêt dans plusieurs communes tests, il est urgent pour les entreprises non raccordées de l’envisager. Comme expliqué dans le point précédent, la filière est quelque peu désorganisée au niveau du raccordement en FTTH et les projets de raccordements en FTTO, l’alternative plus qualitative pour les professionnels, sont plus longs. Nous préconisons donc vraiment d’anticiper pour éviter les embouteillages à l’annonce des fermetures du réseau cuivre dans les communes qui vous concernent.

 

Conclusion, la France est en chantier et c’est dans ce contexte de changement de technologie à marche forcée que les entreprises qui n’ont pas encore entamé leur migration doivent faire le choix d’un opérateur et d’une technologie (FTTH, FTTO…). AVM Up peut vous aider à naviguer dans les méandres du marché de la fibre. On a pour cela plusieurs atouts dans notre jeu :

  • Différentes portes de collecte FTTH, FTTO et FTTE chez différents opérateurs d’infrastructure et commerciaux permettant de trouver la meilleure offre pour une adresse donnée
  • Des consultants capables de contourner des résultats d’éligibilité décevants
  • Un accompagnement, de l’éligibilité jusqu’au raccordement final, par des interlocuteurs bien identifiés et disponibles
  • Des consultants qui peuvent se déplacer sur le terrain pour résoudre des situations de blocage.
Haut de page

AVM Up

45 avenue Leclerc
Immeuble le River Side
69007 Lyon, France

Tél. +33 (0)4 78 56 59 13



© AVM Up. Tous droits réservés.

➜ AVM Up est une filiale de SPIE ICS

Sauvegarder
Choix utilisateur pour les Cookies
Nous utilisons des cookies afin de vous proposer les meilleurs services possibles. Si vous déclinez l'utilisation de ces cookies, le site web pourrait ne pas fonctionner correctement.
Tout accepter
Tout décliner
Analytics
Outils utilisés pour analyser les données de navigation et mesurer l'efficacité du site internet afin de comprendre son fonctionnement.
Google Analytics
Accepter
Décliner